Les Champs de Justice à Rennes

Pourquoi un lieu dédié à la justice à Rennes ?

« J’ai beaucoup rêvé d’un musée de la Justice en France. Pas seulement d’un musée d’art de la Justice qui serait consacré à la représentation, par des artistes de la Justice et de ses protagonistes, mais aussi un musée de l’histoire de la Justice » Robert Badinter 27 juin 2018, Le Journal des Arts.

« Il n’existe à ce jour aucun projet concret d’édification en France d’un musée public consacré à l’histoire de la justice et aucun lieu dont la mission soit de rassembler et de présenter des informations fiables et accessibles à tous sur l’histoire de la justice et des forces de sécurité. Dans un pays qui porte les valeurs des Droits de l’homme, ce constat de manque est celui d’un besoin. » (Marc Renneville Directeur du CLAMOR– Juin 2017).

Rennes possède une certaine légitimité pour créer un lieu de mémoire et de vie de la justice nationale.

Ce thème a une résonance importante :

> dans l’histoire de Rennes :

Le parlement de Bretagne


La révision du procès Dreyfus (Plus de 8000 pièces sur l’affaire au Musée de Bretagne)


Les sollicitations de la cour d’appel de Rennes pour des procès d’envergure nationale. (Outreau, Agnelet, Meilhon, Clichy sous bois, …)
Le festival «Images de justice» (comptoir du Doc depuis 15 ans)
Le rayonnement de la faculté de droit de Rennes

> dans l’histoire du Grand Ouest:

L’Amoco Cadiz à Portsall
Les algues vertes à Saint-Michel-en-Grève
Le procès Moulinex à Caen,
Le pénitencier pour enfants de Belle-Ile
Les forçats dans les ports bretons

« Les Champs de Justice » représente un atout culturel et économique pour Rennes unique en France

Cet établissement avec une muséographie moderne, des animations, attirera un public aux intérêts multiples : habitants de la métropole et de la région, touristes, étudiants, professionnels de diverses provenances géographiques. (Pour mémoire 400 000 visiteurs se sont rendus au mémorial de la paix à Caen en 2014).

A la différence de Marseille, Lens, Metz, Bordeaux, Caen, …il manque en Bretagne un grand musée d’envergure national.

Ce lieu sera une destination amenant de nouveaux professionnels et touristes notamment les adeptes  »d’escapade urbaine » à Rennes.

Où : L’ancienne prison Jacques Cartier ? Une création architecturale nouvelle ?

Les Champs de Justice ont besoin d’un lieu central autour duquel pourront s’articuler des événements et autres manifestations.

L’utilisation d’un lieu existant et sa restructuration peut représenter une bonne solution :

L’ancienne prison Jacques Cartier de par son histoire et sa proximité de la gare et du métro constitue une opportunité pour faire vivre ce patrimoine de grande qualité. (Cf l‘article du chroniqueur judiciaire d’Ouest France)

En outre ce projet contribuera à l’animation du sud de la ville.

Une construction architecturale nouvelle ne reviendrait pas forcément plus cher et pourrait être un signal nouveau dans Rennes. (voir la cité des vins à Bordeaux )